05 FebComment gérer les pleurs de bébé?

Les pleurs d’un bébé sont difficiles à supporter pour la plupart des parents surtout lorsque ceux-ci ont mis en œuvre toutes sortes d’attentions afin d’essayer de le consoler (changer la couche, nourrir, câliner, jouer).

Or malheureusement, il faut savoir que durant les premiers mois de son existence, un bébé pleurera en moyenne 2 h en dehors de tout besoin physiologique (cela est encore plus flagrant chez les bébés prématurés). Il faut comprendre par là qu’un bébé peut pleurer sans raison apparente. En fait il s’agit le plus souvent de pleurs de « décharge ». Ainsi, il n’est pas rare, par exemple, d’observer chez un nouveau-né une plus grande agitation et des pleurs plus nombreux lors d’une soirée faisant suite à de nombreuses visites se succédant à la maternité.

Ainsi tous les parents vivront ou ont vécu une situation de ras-le-bol vis-à-vis des pleurs de leur enfant. Ceci est tout à fait normal. Dans ce cas il vaut mieux passer le relais à quelqu’un ou même laisser le bébé dans sont lit en sécurité et aller souffler un bon coup dans une autre pièce le temps de se calmer les nerfs. Car le pire que nous puissions faire en tant que parent est de secouer notre enfant dans le but de le faire taire!…en effet, car cela pourra avoir des conséquences dramatiques sur l’enfant. On parle de syndrome du bébé secoué. Dans le pire des cas le bébé peut mourir à la suite d’un tel traitement, il peut aussi souffrir de séquelles irréversibles comme une paralysie ou un cécité voire même présenter des troubles neurologiques ou du comportement…

Si j’ai décidé de parler de cela sur mon blog c’est que de plus en plus on entend dans les faits divers des cas de bébés secoués. Il s’agit d’un véritable fait de société. Mais en tant que future professionnelle de la petite enfance je me doit de faire passer un message de prévention sur ce sujet tabou.

Oui, vous aurez probablement envie, au moins une fois dans votre vie, de secouer votre enfant afin de le faire taire. Il s’agit d’un sentiment normal traversant l’esprit de beaucoup de parents et cela ne fait pas de nous des mauvais parents. Mais c’est à ce moment là qu’il faut choisir de passer la main, si on peut, à notre conjoint/conjointe, à la famille, à une amie, à une voisine ou alors tout simplement de laisser pleurer l’enfant en sécurité dans son lit pendant qu’on prend l’air sur le bacon ou qu’on se calme dans une autre pièce. Et avec un peu de chance, il se sera calmé tout seul ou alors vous serez plus apte à le consoler. On dit bien que le bébés sont des éponges… de ce fait il est judicieux de se calmer avant de vouloir calmer un bébé.

En conclusion, il ne faut JAMAIS secouer un enfant!

Rating 4.50 out of 5
Thank you for voting!

Laisser un commentaire